Pas d’ami(e) comme toi.

Pas d’ami(e) comme toi.

L’amitié fait partie de ces éléments qui rendent la vie plus douce. Savoir qu’on peut compter sur quelqu’un, se confier, s’entraider permet de ressentir cette chaleur humaine, cette solidarité, cette affection qui contribuent tout simplement à nous faire sentir bien au quotidien.

Pourtant, parfois il arrive que la perplexité et la méfiance s’instaurent. Face à certains comportements douteux, on en vient à remettre en question la qualité du lien relationnel qui nous unit à cet(te) ami(e), qui nous veut…du bien, vraiment ?

Si la personne que vous considérez comme amie, présente plusieurs des caractéristiques qui suivent….posez vous les bonnes questions.

Le manque d’échange

Cette personne vous raconte ses problèmes conjugaux, professionnels, familiaux, sans jamais réellement prendre le temps de vous questionner sur vos propres états d’âme et difficultés. Toutes les excuses sont bonnes pour justifier son manque d’intérêt ou d’empathie véritable à votre égard : votre force / votre manque d’expressivité / votre prétendue tendance à dramatiser, etc

Même chose pour cette personne qui ramène tout à elle et qui, quoi que vous ayez à raconter, trouvera  toujours une histoire qui surpassera la vôtre, un exemple personnel et particulier à mettre en avant, une comparaison avec elle-même à effectuer. Cette personne est son propre univers, vous n’êtes que son faire-valoir.

L’amitié suppose du partage à tous niveaux : conversationnel, comportemental, émotionnel.

Les comptes ne sont pas bons.

Vous connaissez le proverbe : les bons comptes font les bons amis ?

Associez ce proverbe avec :

– cet(te) ami(e) qui vous prend pour la Banque de France et a tendance à abuser de votre générosité,

– ou avec cet(te) autre ami(e) qui non seulement vous emprunte systématiquement de plus ou moins fortes sommes d’argent, mais surtout, ne vous rembourse jamais,

– ou encore avec cet(te) autre, qui s’arrange toujours pour vous laisser payer pour elle/lui.

L’amitié suppose une considération qui est contraire au fait de profiter sciemment et systématiquement de quelqu’un, sans contrepartie valable et au détriment de l’amour-propre et de l’estime de cette personne.

La nature de votre relation est trouble et ambigûe.

– il / elle est amoureux/se de vous / vous êtes amoureux/se d’elle/de lui,

– vous rêvez de faire d’elle/de lui votre « sex-friend » ou « amitié améliorée »,

Les ressorts relationnels (émotionnels et comportementaux) diffèrent selon le type de relation que l’on cherche à créer. L’ambiguîté relationnelle va générer chez vous une confusion émotionnelle, qui ne peut servir aucun de vos intérêts en terme d’épanouissement personnel et de bien-être.

Une amitié stable, sereine, sincère qui vous nourrit émotionnellement et psychologiquement en termes de support, soutien, solidarité, etc…ne peut être être un lot de consolation que vous offrez ou qu’on vous offre à défaut d’un autre type d’amour.

L’amitié suppose un sentiment sain et sincèrement partagé.

 

Dorothée Dibaya – Do Coaching