Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es.

● DIS-MOI QUI TU FREQUENTES, JE TE DIRAI QUI TU ES.

Notre environnement impacte notre qualité de vie d’une manière essentielle. Cet environnement est constitué de différents éléments matériels (biens et objets), immatériels (conditions de vie ) et humains. Sachant que notre entourage peut sensiblement influencer notre sentiment de bien-être, il est important de savoir bien s’entourer.

Quels sont les critères d’un « bon » entourage ? Et d’abord, qu’est-ce qu’un entourage ?

L’entourage est constitué d’un groupe de personne que vous choisissez, tolérez ou subissez de fréquenter de manière régulière et avec lesquelles vous entretenez une certaine proximité et familiarité.

Ainsi, si vous souhaitez évoluer de manière sereine, il peut-être intéressant de faire le tri parmi vos proches afin de déterminer si certaines de vos fréquentations relèvent davantage de l’habitude (voire la mauvaise habitude), que de la réelle affinité.

Posez-vous les questions suivantes :

– Qu’est-ce qui fait que je côtoie cette personne ? Toute réponse relevant de l’obligation morale ou de la contrainte psychologique ( liée à des pressions familiales, le sentiment d’être redevable, la pitié, la peur… ) devrait vous questionner sur vos choix. Pensez-vous qu’il est possible d’assurer votre stabilité émotionnelle tout en entretenant un clivage intérieur ?

– Comment est-ce que je me sens en présence de cette personne et après l’avoir vue ? Si vous vous sentez angoissé, stressé, pris de panique à l’idée de voir cette personne, alors interrogez-vous sur les raisons de votre trouble. Qu’est-ce qui fait que vous vous imposiez un tel déplaisir ?

– Qu’est-ce que cette personne m’apporte ? Les relations humaines ne sont pas purement désintéressés. Elles sont le reflet et le produit de la nature humaine. L’être humain a besoin de liens, de chaleur humaine pour s’épanouir. Ainsi, on apprécie les gens pour leurs qualités en termes de bienfaits ou d’énergie positives qu’ils diffusent selon nous, autour d’eux.

En fait, savoir bien s’entourer revient à affirmer qui vous êtes :

● Votre entourage reflète vos valeurs. Dans mon précédent article, je vous évoquais Jim Rohn (coach et entrepreneur américain), qui affirmait que : vous êtes la moyenne des cinq personnes que vous fréquentez le plus.

● Votre entourage et son comportement envers vous est révélateur de votre estime de vous. En effet, la manière dont vous acceptez ou tolérez d’être traité, notamment votre seuil de tolérance et votre réactivité en cas de manque de respect, en dit long sur l’amour que vous vous portez. Attention, je parle ici d’amour de soi (qui touche à l’image de soi et à l’estime de soi, qui conditionnent la confiance en soi ) et non pas d’amour propre, qui touche à l’orgueil et à l’ego.

De fait, il vous appartient de savoir distinguer entre le contradicteur respectueux avec lequel vous entamerez des discussions et débats constructifs, du querelleur dont l’unique objectif est de vous pousser dans vos retranchement afin de faire vaciller vos certitudes. Les uns vous aideront à avancer, les autres ne cherchent qu’à vous déstabiliser.

En même temps, n’oubliez jamais que « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». La flatterie est un moyen de manipulation efficace. Sachez distinguer la flatterie sournoise et pernicieuse, du compliment attentionné et désintéressé.

● Votre entourage conditionne votre confiance en vous. Bien entendu la confiance est un sentiment intérieur c’est à dire un ressenti personnel issu de votre propre conscience. Néanmoins, ce sentiment est influencé par le regard, les mots, le comportement d’autrui envers vous. Le travail en développement personnel vise notamment à partiellement s’affranchir des réactions d’autrui afin de puiser en soi les clés de sa foi en soi. Cependant, il serait illusoire de penser que les tiers ne jouent pas un rôle fondateur, étayant, déstabilisant voire destructeur dans la construction, la solidification, l’écroulement voire la destruction ou l’altération de cette force intérieure. D’où l’intérêt de bien s’entourer.

Ainsi, en choisissant votre entourage vous affirmez :

  • vos valeurs
  • l’estime que vous vous portez
  • votre confiance en vous

Dans notre société consumériste, nous sommes très informés des dangers liés à la surconsommation, en termes de : réchauffement climatique, épuisement de certaines ressources naturelles, sentiments de frustration.

Toutefois, nous méconnaissons le fait que cette « surconsommation » et ce besoin de « se remplir », d’acquérir, concerne également le domaine immatériel des relations humaines. La solitude effraie. Or il est parfois utile de se retrouver seul avec soi-même pour pouvoir se trouver soi-même.

Dorothée Dibaya – Do Coaching