LES 5 FACTEURS CLES POUR REALISER VOS PROJETS

LES 5 FACTEURS CLES POUR LA REUSSITE DE VOS PROJETS

Lorsque vous décidez d' »entreprendre », c’est à dire de vous lancer dans une initiative ou un projet dont vous attendez un résultat, vos attentes sont à la hauteur de l’envergure des objectifs que vous visualisez. Il est donc capital que votre « intention » soit clairement définie afin que les pensées, émotions et actions que vous allez mobiliser au service de votre projet soient concordantes avec votre « vision » (non pas au sens médical mais au sens psychologique du terme).

Qu’il s’agisse d’un projet personnel ou professionnel, j’ai repéré les 5 facteurs clés, qui constituent en quelque sorte « la boite à outils » simples, basiques et tellement efficaces, pour favoriser la réussite de vos projets.

1) CROYEZ EN VOUS.

L‘une de mes phrases fétiches – que j’utilise comme un mantra personnel mais également comme un leitmotiv pour les personnes que j’accompagne – est : « tout commence avec toi-même » (ou tout commence avec soi-même).

Les premiers obstacles à la réussite d’un projet sont les chaînes mentales composées des pensées parasites et croyances limitantes dans lesquelles vous enfermez votre esprit. Ces pensées toxiques constituent à la fois un frein à l’action (frein lié à la peur de l’échec) et également un élément d’inhibition (inhibition liée au manque de confiance en soi).

Il faut mettre à distance, toutes ces pensées parasites et croyances limitantes qui vous font :

– douter de vos capacités,

– craindre le pire et élaborer des scénarios catastrophes tendant à justifier et légitimer votre immobilisme, voire votre absence de projection,

– réfuter toute possibilité de réussite et adopter un mode de pensée négatif, à base de :  » ça ne marchera jamais, ça ne sert à rien, c’est impossible, ça ne se fait pas, etc ».

Il vous faut mettre à distance toute personne qui véhicule ce type de pensées et d’énergie négative.

Il vous faut une triple dose de confiance :

– confiance en vous (estime de soi),

– confiance en votre capacité à affronter les difficultés, à vous adapter aux aléas, à surmonter les obstacles (assurance, croyance et conviction),

– confiance en l’avenir, en l' »univers ». Si vous connaissez la loi de l’attraction, vous savez que la « magie » n’opère que si vous y croyez (foi, espérance et prévisions).

2) NE CRAIGNEZ PAS L’ECHEC.

Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends, a dit Mandela.

C’est l’état d’esprit de celui qui vise à connaître le succès de ses initiatives, la réussite de ses projets, la réalisation de ses ambitions. Si vous raisonnez en mode gagnant-gagnant, vous acceptez l’éventualité d’un échec car vous davantage animé de l’envie de réussir, que paralysé par la peur de l’échec.

De plus, votre projet est porteur de sens lorsque que vous avez plus à gagner qu’à perdre. Ainsi, vous acceptez plus facilement de :

prendre des risques (sans pour autant vous mettre en danger) ,

sortir de votre zone de confort ( remettre en question votre mode de fonctionnement habituel et adopter concrètement des changements de comportement).

En amont, la réflexion (évaluation et analyse) quant à l’opportunité et la pertinence de l’objectif visé, vous permettra de vous fixez des objectifs qui répondent à votre exigence de stabilité psychique. De ce fait, vous orienterez votre plan d’action de manière à de trouver un équilibre entre les bénéfices et gains recherchés (pas uniquement en terme matériel ou financier mais également d’un point de vue moral, émotionnel, psychique, avec des « éléments de mesure » immatériels, basés sur : le confort, la qualité de vie, le bien-être, le sentiment de satisfaction, le bonheur, etc) et les pertes potentielles.

3) ELABOREZ UN PLAN D’ACTION.

« J’adore quand un plan se déroule sans accroc » était la réplique fétiche, d' »Hannibal », dans la série télévisée « L’agence tous risques. Ce personnage était le stratège de la bande. Il était en charge du bon déroulement des missions de secours aux personnes victimes d’injustice, toujours prêt à relever un nouveau défi et jamais déstabilisé lorsque les plans élaborés ne se déroulaient pas comme prévu. Tacticien hors pair, il avait la faculté de s’adapter aux aléas, aux imprévus et d’élaborer rapidement des plans de secours.

Le plan d’action sert à :

déterminer les moyens et ressources que vous allez mobiliser,

identifier les obstacles réels ou potentiels.

Cette préparation est un élément d’étayage tant sur le plan matériel, que moral, car elle vous apporte :

des éléments concrets de connaissances concernant l’environnement, le milieu, le « système », que vous aurez à prendre en compte dans la perspective de l’atteinte de votre objectif.

la ré-assurance et le soutien psychologique pour mettre à distances et atténuer vos doutes, craintes, peurs et appréhensions.

4) FAITES UN RETRO-PLANNING.

Ce calendrier prévisionnel vous incitera à ne pas négliger l’impact d’une gestion optimale de votre temps et de vos priorités, pour faciliter la bonne organisation de votre travail et donc favoriser la réalisation de votre objectif.

5) NE VOUS COMPAREZ PAS AUX AUTRES.

Comparaison n’est pas raison.

Ai-je besoin de développer davantage pour vous expliquer que personne d’autre que vous ne peut marcher dans vos chaussures ? Et inversement : vous pourrez difficilement avancer et évoluer de manière aisée et sereine, dans les chaussures d’un(e) autre.

Avez-vous déjà acheté des chaussures de seconde main ? Si oui, vous saurez, que, même si la pointure correspond et que la paire est en excellent état, dès lors qu’elles ont déjà été portées, la semelle extérieure au niveau du talon, de même que la forme intérieure, ont été façonnées par la forme de pied et la démarche du précédent propriétaire. Par conséquent, il peut y avoir une sensation d’inconfort pour vous en tant que nouvel acquéreur de cette paire, et cela malgré un prix défiant toute concurrence .

Imaginez-vous faire la même chose avec votre vie !? Ce que vous enviez à autrui n’aura pas la même saveur, selon la manière dont vous l’obtiendrez pour vous même. Pour vos choix de vie, vous devez optez pour du « sur mesure », vous ne pouvez vous contentez de seconds choix par peur du risque d’échec ou par craintes des regards d’autrui ou par crainte de sortir de vos habitudes. Privilégiez l’authenticité, pas le copier-coller. Ainsi, vous vous créerez des opportunités plutôt que de simples occasions. L’impact et les conséquences que cela aura dans votre vie, sont beaucoup plus importants que l’inconfort d’une démarche bancale due à des chaussures non adaptées.

Rien ne sert d’envier la vie, les avantages, les acquis d’autrui, sans envisager que vous n’êtes peut-être pas dans les meilleurs conditions ou configurations matérielles, morales, psychologiques, pour pouvoir en bénéficier, en jouir ou en profiter de manière utile, sereine et productive. Par exemple, j’ai eu l’occasion de travailler avec personnes ayant des objectifs spécifiques en termes de célébrité et d’exposition médiatique, mais qui concrètement n’étaient ni en mesure de prendre la parole en public, ni de gérer la critique. Ainsi, elles élaboraient des plans d’actions, qu’elles ne poursuivaient jamais jusqu’à leur réalisation, car leurs objectifs de départ étaient faussés par leur absence d’introspection et de réflexion réelle et profonde quant à leurs intentions et leur vision. En effet, le désir de notoriété n’était que l’arbre qui cache la forêt d’un déficit extrême de confiance et d’une tendance démesurée à s’évader dans le rêve plutôt que s’ancrer dans la réalité.

Si, à l’aide d’une baguette magique, la célébrité devait leur tomber dessus demain matin, leur satisfaction serait de courte durée car le stress lié à des inhibitions personnelles non gérées et la sur-préoccupation du regard d’autrui, les empêcheraient de savourer cette célébrité tant convoitée. Leur nouveau rêve ultime serait alors, d’avoir l’audace de telle ou telle nouvelle tierce personne. Ce qui pose une question essentielle : est ce vraiment la dimension matérielle (luxe, abondance), que vous enviez dans la vie des autres, ou bien préféreriez-vous tout simplement être dans leur peau car votre mal-être personnel, votre frustration et le poids de vos complexes vous poussent à vous imaginer dans la peau d’un(e) autre ? Dans ce cas, il vous faudra comprendre le fait que votre convoitise n’est pas de l’avidité mais plutôt le reflet de votre incapacité (liée à vos insécurités) à créer vos propres rêves.

Méfiez vous des rêves ultimes cristallisés par un désir exacerbé de richesse matérielle, célébrité, gloire et pouvoir, au détriment de vos valeurs et de votre vision périphérique. N’oubliez pas que votre « vision » de départ, bien qu’elle puisse avoir une focale sur le résultat désiré, englobait aussi des précisions et détails concernant les conditions et circonstances qui devaient accompagner la réussite de votre projet ou l’atteinte de votre objectif. A défaut, vous réaliserez très vite, malgré la réussite de vos initiatives, que l’insatisfaction existe aussi de l’autre côté du miroir.

Par ailleurs, le fait d’avoir des objectifs à moyen et long terme, ne doit vous empêcher de profiter ni de l’instant (présent), ni du parcours.

LE FACTEUR « X » , A NE JAMAIS OUBLIER : LA FORCE DU REVE

Il est bon de rêver, toutefois le préalable doit être l’acceptation de votre réalité ; ce qui signifie accepter vos failles et faiblesses, ainsi que le risque d’échec de vos initiatives et projets. En renonçant systématiquement à aller de l’avant, en faisant machine arrière à la moindre difficulté, effectivement vous pouvez avoir l’impression d’échapper à tout sentiment de déception majeure qu’aurait provoqué un échec ; néanmoins vous passez également à côté de toute la dimension initiatique du parcours. Entreprendre, se lancer des défis, se challenger, se fixer des objectifs, c’est accepter de s’engager sur la voie de l’apprentissage et avoir pleinement conscience du fait que le parcours est tout aussi intéressant que la ligne d’arrivée. L’écueil serait de rester sur la ligne de départ, en s’y croyant davantage en sécurité. Or, le temps est quoi qu’il en soit, vecteur de changement… que vous vous engagiez pleinement dans ce processus d’évolution ou non.

En tant que coach, j’encourage le rêve et je « vends même du rêve », sous forme de : Responsabilisation, Emancipation, Valorisation, Empowerment. C’est à dire qu’à défaut d’été la bonne fée qui va vous prodiguer des dons ou vous protéger, mon rôle est celui d’une guide, d’une accompagnatrice, d’une facilitatrice. Mes outils de travail sont l’écoute et le questionnement plutôt que la baguette magique. Mes techniques et méthodes sont la pnl, l’analyse transactionnelle, la systémie, plutôt que les vœux et les sorts. Ma mission est de vous aider à atteindre vos objectifs, réaliser vos projets, aligner vos ambitions avec vos valeurs.

✅ RDV Coaching : contact@docoaching.fr
®️ : https://docoaching.fr/contact/
Pour coaching par téléphone ou en face à face.